On le connait et on l’aime sous toutes ses formes. En fin d’été, on l’attend presque. Il est comme celui qui annonce l’arrivée de l’automne tout en racontant qu’il est encore temps de s’alanguir de la chaleur de l’été.

Le raisin. C’est le noir qui arrive en premier sur les étals. En règle générale, c’est en août qu’on lui déroule le tapis rouge. Cette année, l’été a été tellement chaud que les vendanges ont commencé bien plut tôt. Un phénomène historique qui s’inscrit dans un contexte climatique très à part.

Le raisin, cette année, porte la marque du changement qui traverse notre monde. Ses bénéfices, quant à eux, sont intemporels.

QUELS SONT LES BIENFAITS DU RAISIN ?

 

1. UN FRUIT QUI DONNE DE L’ÉNERGIE

  • Effectivement, sa forte teneur en sucre en fait l’un des fruits les plus énergétiques qui existent (15 à 20 mg pour 100 g). Ses glucides sont particulièrement assimilables et simples à digérer. Il est assez bien équilibré et contient presque autant de fructose que de glucose.
  • Même si sa teneur en sucre est importante, son index glycémique est relativement bas. Il s’apparente à celui d’une banane pas trop mûre. Il s’élève à 52, ce qui signifie que les glucides qu’il contient ne provoquent pas nécessairement une forte montée de la glycémie, et qu’ils ne sont pas forcément libérés dans le sang.

Rappel de la définition de l’index glycémique (IG)
Il s’agit d’un calcul basé sur la courbe du taux de glucides sanguins à la suite de l’ingestion de tel ou tel aliment. Chaque personne a un métabolisme différent et, de ce fait, cet index glycémique peut varier d’un individu à l’autre. Il est différent du taux de sucre contenu dans les aliments. Un produit peut être sucré, mais n’engendrer qu’une faible hausse de la glycémie.

 

2. LE RAISIN : UN FRUIT QUI PERMET DE RESTER EN BONNE SANTÉ

  • Les pigments qui lui confèrent sa jolie couleur sont en réalité des antioxydants puissants que l’on nomme polyphénols. Ils sont plus présents dans le raisin noir que je vous invite donc à privilégier. Ces polyphénols agissent spécifiquement contre les radicaux libres qui génèrent l’oxydation de l’organisme.
    Le stress oxydant, qui correspond à une agression des cellules par des radicaux libres, peut générer des dégâts importants et des dérivés carcinogènes, c’est-à-dire mener doucement vers l’apparition d’un cancer.Ainsi, il est fondamental d’avoir une alimentation majoritairement antioxydante afin de lutter contre les attaques radicalaires de l’ADN qui peuvent engendrer sa mutation et mener à la maladie dégénérative.
  • C’est dans la peau du raisin que seraient contenues les molécules capables de lutter contre le cancer. D’après certaines études, le cancer du sein est notamment concerné par la protection offerte par les polyphénols de la peau du raisin. Mais on sait également qu’il est réputé pour lutter contre la prostatite chez les messieurs.Afin de pouvoir consommer le grain entier encore enrobé de sa peau, il est indispensable de l’acheter au rayon biologique de votre primeur ou de votre magasin habituel.

 

LE VIN ROUGE EST-IL AUSSI PROFITABLE POUR LA SANTÉ QUE LE RAISIN ?

Le plus connu des polyphénols du raisin est le resvératrol. Et bonne nouvelle : il est présent également en grande quantité dans le vin rouge. Un verre de vin rouge biologique ou mieux encore, issu de l’agriculture biodynamique, et consommé de temps à autre aurait sur l’organisme une action aussi antioxydante que le fruit en lui-même.

Souvenez-vous de la règle fondamentale déjà édictée au 16e siècle par Paracelse, médecin philosophe suisse et père fondateur de la naturopathie : c’est la dose qui fait le poison.

Le vin en excès est un toxique puissant pour le foie et pour l’organisme en général. Nous parlons ici des propriétés santé que peut renfermer la consommation d’un verre de vin à plusieurs reprises dans la semaine. Jamais tous les jours, pour ne pas rentrer dans l’habitude.

Le resvératrol a une action antioxydante vingt fois supérieure à celle de la vitamine E, connue pour lutter contre l’oxydation des autres vitamines. Il aide à combattre le mauvais cholestérol (LDL) et inhibe l’agrégation des plaquettes pouvant mener à la thrombose ou à la formation de caillots sanguins.

 

3. LE RAISIN : UN FRUIT RICHE EN MINÉRAUX

Le raisin présente des propriétés alcalinisantes par sa teneur en minéraux.  L’excès d’acidité dans le corps peut dégénérer en acidose tissulaire. L’organisme n’a alors plus la possibilité d’éliminer les résidus métaboliques acides et peut se laisser imprégner sur le plan musculaire, articulaire, voire organique et nerveux.

Les minéraux sortent alors de là où ils sont normalement stockés (les os, les ongles, la peau, les dents…) pour aller tamponner les acides, c’est-à-dire les éliminer. Ce phénomène peut entraîner à la longue une déminéralisation de l’organisme.

Consommer des aliments riches en minéraux comme le raisin devient primordial pour rééquilibrer le terrain acido-basique. Dans la liste des aliments alcalinisants, citons aussi les oléagineux (noix, noisettes, amandes, noix du Brésil), les céréales complètes et les légumes verts.

Apporter des minéraux via une alimentation saine, végétale et biologique favorise l’alcalinisation de l’organisme et permet de lutter contre l’acidose.

 

4. LE RAISIN : UN FRUIT QUI FACILITE LE TRANSIT

  • Le raisin contient des fibres douces. En cela, il a un grand intérêt sur les intestins de manière générale et sur les intestins irritables en particulier. Ce syndrome ne permet pas de consommer n’importe quel type de fibres. Les fibres dures ou irritantes doivent être évitées alors que celles du raisin sont tout à fait préconisées.
    Le grain de raisin comporte un autre polyphénol qui est la rutine. Il s’agit également d’un antioxydant qui favorise la contraction des muscles lisses du gros intestin et soutient donc le transit et l’élimination.
  • Le resvératrol et la rutine ne sont pas les seuls antioxydants présents dans le grain de raisin. On y trouve aussi de la quercétine, un autre polyphénol également présent en quantité importante dans l’ail, les oignons rouges et les choux. Ce flavonoïde à un rôle plutôt anti-inflammatoire qui vient compléter les propriétés du raisin en matière de drainage de l’intestin.

 

5. LE RAISIN : UN FRUIT QUI FAVORISE LA DÉTOX

  • Sa teneur en eau et en potassium (250 mg pour 100 g) lui confère une action diurétique et détoxifiante. Le raisin permet une détox douce. D’ailleurs, certains adeptes en font des cures chaque année avant l’arrivée de l’automne. Grâce à ses minéraux, il favorise en douceur le drainage hépatique et rénal. Les cures de raisin peuvent durer de quelques jours à quelques semaines, mais attention : elle n’est pas adaptée aux personnes diabétiques, prédiabétiques et à celles et ceux qui soupçonnent une résistance à l’insuline, débutante ou installée.
  • Sa richesse en nutriments essentiels (vitamines, minéraux et oligo-éléments) fait du raisin un fruit qui détoxifie, mais qui revitalise également. Cette monodiète vous permettra de mettre votre organisme au repos, vos intestins également, et vous apportera la vitalité nécessaire pour entrer dans cette saison propice à la régénération qu’est l’automne.
  • Beaucoup plus simple à mettre en place et à organiser qu’un jeûne, la cure de raisin est une manière fantastique de se nettoyer en douceur. Rappelons que lors d’une monodiète, les quantités ne sont pas limitées. Vous pouvez manger jusqu’à satiété. Seule précaution : ne rentrez pas dans le grignotage et respectez les deux ou trois temps de prise alimentaire dont vous avez l’habitude.Si votre capacité à métaboliser le sucre est correcte et que vous avez un extracteur à jus, allez-y à cœur joie. Boire 100 ml de jus de raisin tous les jours protègerait le cœur et les artères en faisant baisser dans le sang un marqueur de l’inflammation associé aux maladies cardiovasculaires.

FAIRE DU BIEN AU CORPS ET À L’ESPRIT

Pour savourer et profiter pleinement de ce fruit santé qui vous fera faire le plein d’antioxydants, pratiquez la « méditation du raisin ». Prenez le temps de le choisir avec vos yeux bien ouverts, bien reliés aux besoins de votre organisme. De quelle couleur le voulez-vous ? Rosé ? Blanc ?  Rouge ?

Prenez le temps aussi de sentir sa texture entre vos doigts, de le respirer. Quand vous croquerez le grain, ressentez son jus sucré se déverser dans votre bouche. Là, laissez les nutriments pénétrer jusqu’à l’intérieur de vos cellules et prenez conscience qu’ils participent à l’équilibre acido-basique de votre organisme et à son nettoyage tout en douceur.

Le raisin, sur les étals en ce moment, est le fruit qui vous apporte tout ce dont vous avez besoin pour rentrer dans l’automne en débordant de vitalité.

 

Mathilde Marecaille, naturopathe à Biarritz