La reprise alimentaire est une étape primordiale à bien prendre en compte quand on envisage de réaliser un séjour de jeûne.  En effet, les phases de préparation et de récupération font partie intégrante du processus. 

Ainsi, il est important de prévoir dans son agenda des périodes de calme à ces moments là pour éviter toutes sollicitations, amicales, familiales, professionnelles ou autres invitations qui viendraient perturber votre expérience. 

Dans cet article nous allons voir comment vivre au mieux votre sortie de jeûne pour profiter des bienfaits de votre séjour sur le long terme, remettre votre système digestif en route tout en douceur et adopter la bonne attitude pour jouir d’une belle énergie après votre cure. 

 

Comment sortir du jeûne ? 

Poursuivre le jeûne ?

 

Quand vous faites un jeûne avec Clairière & Canopée, votre cure est encadrée par des dates de début et de fin de séjour.  

Rien ne vous empêche de poursuivre ce jeûne plus longtemps si vous le souhaitez. Fiez-vous à vos ressentis, à ce que vous exprime votre organisme et à la vitalité que vous avez pendant votre jeûne pour faire ce choix. 

Si vous souhaitez poursuivre l’expérience, restez attentif à votre sensation de faim qui sera un bon indicateur pour entamer la reprise alimentaire. Écoutez-vous et faites vous confiance. Quand la vraie faim se fait ressentir, que votre intuition et votre corps vous demandent d’arrêter, simultanément, préparez-vous à réintroduire progressivement de la nourriture. 

 

Planifier la reprise alimentaire

 

Planifiez votre reprise alimentaire avant de commencer votre jeûne pour récupérer sereinement après votre cure. La phase de reprise dure idéalement autant de temps que le jeûne en lui-même. Si vous jeûnez pendant 7 jours, prévoyez alors une période de récupération de 7 jours minimum. Pendant cette période, il est préférable de prendre quelques jours de congés si vous le pouvez, d’éviter les rendez-vous à l’extérieur et les sorties au restaurant. Il s’agit de faire une transition tout en douceur pour ne pas brusquer son organisme.

Pensez à organiser votre reprise alimentaire pour avoir les bons ingrédients à disposition et éviter tout risque d’agression de votre organisme avec une alimentation inadaptée : Trop grasse, trop riche et en trop grosse quantité. Avant votre jeûne, rédigez vos menus de reprise et vos listes de courses pour vous faciliter la tâche. 

Il est important pendant cette période de soutenir votre système digestif pour qu’il retrouve son équilibre progressivement. Pour que la digestion se déroule bien, soyez détendu et loin de toute source de stress afin d’activer le système nerveux parasympathique qui régule les activités motrices et sécrétrices du tube digestif. 

Enfin, voici une astuce pour sortir du jeûne en douceur : vous pouvez réintroduire pendant quelques jours des aliments sous forme liquide avec des jus de légumes ou des soupes, avant de recommencer à manger des aliments solides. 

 

Bien réussir sa reprise alimentaire

La phase de reprise alimentaire vise à réintroduire progressivement la nourriture après votre période de jeûne. 

Il est nécessaire de respecter certaines règles pour ne pas brusquer votre organisme et lui laisser le temps de retrouver son rythme. Une alimentation non adaptée peut provoquer certains désagréments et n’est pas sans conséquences sur l’organisme.

Voici quelques astuces à mettre en place pour que votre reprise alimentaire se déroule sans encombre : 

  • Les premiers jours de reprise, adoptez une alimentation uniquement végétale. Privilégiez les fruits et légumes sans pesticides, cultivés localement si possible et de saison.
  • Pendant vos premiers repas, soyez attentifs à vos ressentis et observez comment votre corps réagit en phase de digestion. N’hésitez pas à tenir un carnet de bord qui vous permettra éventuellement d’identifier certains aliments plus difficiles à digérer que d’autres. 
  • Faites-vous plaisir en préparant vos repas. Sublimez vos légumes avec des préparations variées, décorez vos plats avec des herbes aromatiques ou fleurs séchées et composez des assiettes « arc-en-ciel » avec un joli panel de couleurs.
  • Pensez à varier les cuissons. Mangez du cru et cuisez vos fruits et légumes à basse température pour bénéficier des nutriments et ne pas encrasser votre organisme avec des cuissons non adaptées et parfois toxiques.
  • Prenez le temps : De sentir, humer et savourer vos préparations. Installez-vous confortablement pour manger, dans un environnement calme, sans distractions et mastiquez longuement avant d’avaler votre bouchée. 

 

La reprise alimentaire pas à pas 

Pour bien commencer votre reprise alimentaire, choisissez des aliments faciles à digérer, qui ne demandent pas trop d’efforts au système digestif. Les autres aliments sont réintroduits en douceur après quelques jours de reprise. 

Voici un calendrier de reprise alimentaire pour vous aider à composer vos assiettes après votre cure de jeûne :

Jour 1 :

Mangez des fruits et légumes sous toutes leurs formes : crus, en purée, cuits à la vapeur, rôtis au four à basse température, des graines germées et des herbes aromatiques.

Jour 2 et Jour 3 :

Introduisez les épices (sauf le sel, le piment et le poivre) , les aliments et boissons lacto-fermenté(e)s, le pollen cru surgelé, la spiruline crue. Vous pouvez commencer à manger des fruits secs, figues, pruneaux, abricots… Que vous faites tremper quelques heures au préalable dans un verre d’eau filtrée.

Jour 4 :

Introduisez les huiles végétales, BIO, vierges et de première pression à froid. Choisissez des huiles de coco et d’olive pour la cuisson et privilégiez l’huile de colza, de cameline, de noix pour vos crudités.

Jour 5 :

Si vous en ressentez l’envie, introduisez à un seul repas par jour, les céréales semi-complètes ou complètes sans gluten : Riz, millet, sarrasin, quinoa, amarante .

Jour 6 :

Introduisez les protéines végétales à un seul repas par jour : Les légumineuses en houmous pour commencer puis entières dans des préparations par la suite. Pensez bien à faire tremper dans de l’eau filtrée vos légumineuses au moins une nuit avant de les faire cuire afin d’améliorer leur digestibilité. Les oléagineux sous différentes formes : nature, purée, poudre, lait…Le soja et les algues.

Jour 7 :

Si vous n’êtes pas végétarien, introduisez les protéines animales à un seul repas par jour : Petits poisson gras type maquereau, sardine, viande blanche, oeufs, produits laitiers de préférence de brebis ou de chèvre. 

 

Ensuite, si vous le souhaitez, vous pouvez réintroduire avec modération des aliments comme le café, le thé, le sel, la viande rouge, les céréales avec gluten, le vin, les pâtisseries…

Nous vous recommandons néanmoins de consommer ce genre d’aliments ponctuellement et si possible de ne pas les consommer du tout pour éviter d’encrasser trop rapidement votre organisme après cette période de jeûne. 

Quoi qu’il en soit, de manière générale, privilégiez toujours une alimentation de qualité, la plus naturelle possible et évitez au maximum les produits transformés, raffinés et industriels. 

D’un point de vue holistique, faire un jeûne c’est faire le vide pour accueillir le nouveau… L’occasion de prendre un nouvel envol, de lâcher des choses qui ne vous conviennent plus et qui ne sont pas positives pour vous.

La période de reprise alimentaire permet vraiment de savoir ce qui est bon ou pas pour votre organisme et d’être à l’écoute de votre corps et ses ressentis.

Profitez-en pour prendre note de tout cela et commencer un nouveau chapitre de vie post « jeûne » sur de nouvelles bases…Plus saines et meilleures pour votre santé.  

 

Marie GOUPRY
Nutrithérapeute, consultante en alimentation santé