31 secrets d’une naturopathe pour vivre mieux – Janvier – L’essentiel

Depuis le 1er Janvier Mathilde s’est amusée à réunir les principes de la naturopathie sous forme de secrets afin de les rendre accessibles à tous.

Vous êtes nombreux à suivre les #365secrets d’une #naturopathe pour #vivremieux by #clairiereetcanopee sur Facebook, Instagram et twitter.

En Janvier était la série « l’essentiel ». Un genre de best off des secrets toutes catégories confondues.

 

  1. Boire un verre d’eau tiède le matin

La nuit est un moment de grande régénération pour nos cellules. Boire un verre d’eau tiède le matin, avant le petit-déjeuner si vous en prenez un, est une des grandes clés de la santé.

 

  1. Restez à jeun le matin

Ne pas prendre de petit-déjeuner le matin n’est pas si grave, quoi qu’en dise la morale. Le corps est encore en train d’assimiler les nutriments de la veille. Ne pas avoir faim est le signe qu’il a encore besoin de temps pour le faire correctement. Laissez le faire, il sait.

 

  1. Le jeûne intermittent : une idée nouvelle et souveraine

Ultra-efficace pour la perte de poids, la protection contre les troubles métaboliques et la lutte contre les maladies dégénératives. Dînez tôt le soir (autour de 18h), ne prenez pas de petit-déjeuner le lendemain (si vous ne souffrez pas d’hypoglycémie bien sûr) et profitez des bénéfices remarquables de cette pratique inédite.

 

  1. Se taire et dormir

Le sommeil et le silence peuvent nous soigner de tout. S’éloigner de l’agitation, du bruit, du rythme moderne qui remplit nos agendas et se régénérer en faisant la marmotte peuvent nous aider à surmonter bien des problèmes.

 

  1. Tout est dans la mastication

Poser nos couverts entre chaque bouchée, mastiquer longuement parce que nos dents sont dans notre bouche et pas dans notre ventre, sont deux outils pour manger mieux et moins.

 

  1. La clé du bonheur

Pour être heureux, il ne faut grand chose, savoir être là, respirer, ne pas résister et aller avec ce que la vie nous amène.

 

  1. Nous sommes ce que nous mangeons

L’énergie des aliments devient notre énergie vitale. Les protéines alimentaires soutiennent la régénération de nos protéines de structure. Voulez-vous être une chèvre ou bien un beau brin de menthe ?

 

  1. Satiété et santé

Sortir de table en aillant encore légèrement faim, honorer les préceptes des centenaires d’Okinawa et mourir vieux et bien.

 

  1. Manger est une manière de remercier

Savoir observer que dans nos assiettes il y a le travail de la terre, la participation de celui qui la travaille, celle de celui qui transporte, celle de celui qui vend, celle de celui qui prépare. La gratitude est un sentiment grandiose. Prenez une seconde de remerciement devant votre assiette avant de déguster.

 

  1. S’hydrater oui, mais pas au moment des repas.

Il est bénéfique de boire plutôt avant et après les repas. Tout simplement, l’eau tend à diluer les sucs digestifs et rend plus compliqué l’acte déjà ardu de digérer.

 

  1. Manger protéiné le matin, et non sucré

Moins notre corps reçoit de sucre avant 13 heures, moins le pancréas fabrique d’insuline, moins l’on a faim, moins l’on risque l’inflammation. Préférez le fromage ou les œufs aux confitures et autres gourmandises sucrées que vous vous réservez pour le goûter.

 

  1. Ne pas terminer ses repas par un aliment sucré, même le fruit

Le sucre du fruit, le fructose, même lui, induit une fermentation du repas. Madame flore intestinale, déjà bien souvent embêtée, voit son travail rendu compliqué et monsieur foie peut s’en trouver surchargé.

 

  1. Et mon verre de vin alors ?

Un verre de vin rouge biologique par jour apporte une quantité incroyable de polyphénols, des antioxydants puissants. Il est ultra-bénéfique dans la mesure où l’on s’en tient à un. C’est la dose qui fait le poison, nous a transmis Paracelse.

 

  1. La danse du ventre

Il y a plus de neurones dans notre intestin que dans notre cerveau. Notre ventre, ses bactéries et ce que nous mangeons dansent ensemble et ont une influence sur le spectre de nos émotions. Manger mieux, c’est déjà aller mieux.

 

  1. Les lipides ont une influence capitale dans notre organisme

Ils sont des chevaliers qui nous protègent de l’inflammation, du vieillissement et de la dégénérescence de nos neurones. Préférez les huiles végétales riches en oméga 3 : de colza, de cameline ou encore de lin. Elles sont à consommer crues. Pour cuisiner, préférez l’huile de coco ou l’huile d’olive, qui restent stables à la cuisson.

 

  1. Adoptez une habitude simple et soulagez votre tube digestif

Commencez chaque repas par une petite quantité de crudités (si vous ne souffrez pas du syndrome du côlon irritable). La présence d’enzymes en quantité importante dans les aliments crus va faciliter la sécrétion de nos propres enzymes. Une condition : mâchez, mâchez et mâchez encore. Les fibres ont besoin d’être correctement dégradées pour ne pas être irritantes.

 

  1. Conservez votre jus d’orange au pti déj’

Si vous avez une passion pour le jus d’orange frais le matin sachez qu’en rajoutant une partie de la pulpe qui a été séparée du jus, vous vous préservez de l’effet acidifiant de votre boisson préférée. Les bases alcalinisantes sont dans la pulpe et les acides dans le jus. Les deux ensemble s’équilibrent.

 

  1. Le jus de citron le matin n’est pas une panacée

Bénéfique pour certaines personnes, il peut être néfaste pour d’autres. Si vous êtes frileux, que votre oreiller est recouvert de cheveux le matin ou que vos ongles se cassent, vous êtes peut-être déminéralisé(e) et il n’est alors pas fait pour vous. Ne le prenez pas pour habitude sans les conseils de votre naturopathe.

 

  1. Pomme et noix sont dans un bâteau

Accompagnez toujours votre goûtez fruité de quelques oléagineux (noix, noisettes, amandes, …). Leur fibres limitent le passage du glucose dans le sang et ils sont riches en magnésium. Les meilleurs fruits sont les baies. Rouges, bleus ou violets ces trésors sont des bombes antioxydantes. Un vrai geste santé.

 

  1. Préférez les aliments semi-complets

Les aliments blancs, raffinés, sont dépourvus de fibres et nutritivement vides. Les aliments complets peuvent être très irritants pour l’intestin et mettent une éternité à cuire. Gagnez du temps et profitez d’un aliment nutritif de qualité, choisissez la voie du milieu et les aliments semi-complets.

 

  1. La vie c’est le mouvement

Bouger 30 minutes par jour est capital pour l’oxygénation cellulaire, le squelette et le moral. Pour se préserver des problématiques osseuses comme l’arthrose ou l’ostéoporose, pensez aux sports avec impact doux (corde à sauter ou encore course à pied).

 

  1. L’immunité est dans le ventre

Notre intestin abrite 80% de nos cellules immunitaires. L’apparition de quasiment toute pathologie y trouve sa source. L’équilibre de notre flore intestinale est capital.

 

  1. Comment allez-vous ?

Des selles non collantes, non odorantes, quotidiennes et mesurant chaque jour une trentaine de centimètres sont le signe d’une bonne santé. L’expression « comment allez-vous ? » est en fait une diminution d’une habitude ancienne de demander « comment allez-vous … à la selle? »

 

  1. Faire un câlin à un arbre

Allez vous promener en forêt, repérez un arbre, celui qui vous plaît, qui vous appelle, qui vous inspire. Rapprochez-vous de lui, enserrez le doucement dans vos bras et restez là, simplement à ressentir toute l’énergie qui vous est offerte à travers lui. Profitez-en pour lui raconter une histoire, une de celles que vous gardez secrète, déchargez vous d’un poids et remercier le avant de continuer votre chemin.

 

  1. Faites la paix avec vos lentilles

Si vous souhaitez manger moins de viande, sachez qu’une céréale (par exemple du riz ) associée à une légumineuse (des lentilles, des pois chiches, ou encore des haricots rouges) forment une protéine complète.

 

  1. Vous prendrez bien un peu de fromage ?

Les produits laitiers sont riches en hormone de croissance et en lactose, le sucre du lait, difficile à digérer. Les intolérances alimentaires au lait de vache sont fréquentes et les signes nombreux : diarrhées ou selles molles, ballonnements, problèmes de peau, fatigue persistante. Préférez les laits de chèvre ou de brebis.

 

  1. Besoin d’une détox de l’organisme ?

Quels sont les signes ? Langue chargée, sinus encombrés, ballonnements, douleurs articulaires, fatigue matinale, problème de concentration , taux de sucre ou de cholestérol élevés. Il est peut-être venu le temps … du repos digestif !

 

  1. Le moment idéal pour mettre son corps au repos

Le printemps et l’automne sont les saisons les plus adaptées physiologiquement pour le jeûne. A ce moment là, la nature elle aussi se met au vert. Suivez ses enseignements et mettez votre organisme au repos.

 

  1. L’importance capitale du magnésium

Tout autant que le taux de calcium, celui du magnésium est fondamental. La terre s’appauvrit et nous en manquons presque toutes et tous. Grignotez des noisettes, croquez dans des noix, dégustez des amandes et vos cellules vous remercieront.

 

  1. Ne pas arrêter complètement le gluten, si ce n’est pas nécessaire.

Une élimination totale rend difficile une réintroduction. Si vous ne souffrez pas d’intolérance vérifiée, limitez le et préférez les pains biologiques de petit épeautre, une céréale ancienne peu transformée génétiquement. Il est pauvre en gluten, sain et tellement bon.

 

  1. Le pouvoir de la méditation

Méditer peut avoir une incidence bénéfique sur de nombreuses pathologies comme l’hypertension, le stress chronique ou encore l’insomnie. Cela pourrait même avoir une action sur la structure de nos organes, participer à leur régénération. Asseyez-vous, fermez les yeux et respirez.

 

Mathilde MARECAILLE, Naturopathe

2018-02-28T23:13:39+00:00 février 4th, 2018|